Ne pas siéger, c’est dire stop à une parodie de dialogue et au mépris des représentants du personnel

Lundi 20 juin 2016, nous, représentants du personnel, n’avons pas siégé à l’instance du Comité d’Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) présidé par le Maire-adjoint au personnel pour affirmer notre demande de renouer un dialogue constructif avec l’employeur.

Depuis plusieurs mois, nous demandons à être écoutés et entendus sur toutes les problématiques de santé et sécurité au travail (souffrance à la direction de finances, sécurité au théâtre Berthelot, direction de la communication, service des espaces verts, service formation, centre de loisirs Guy Moquet, école Anatole France, …).

Nombre de nos alertes restent sans réponse ou avec des réponses partielles qui ne suffisent pas à retrouver des conditions de travail acceptables.

Suite dans tract intersyndical CHSCT CGT-FSU-FO

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :