Sous effectifs au service Insertion-RSA

Nous venons d’interpeller la municipalité dans un courrier intersyndical CGT-FSU sur la situation  de sous-effectifs que connait le service de l’insertion et du RSA.

Vous trouverez ci-dessous les principaux éléments développés.

Ce service se trouve actuellement en sous-effectif suite au départ de deux conseillères en insertion RSA (un premier départ en février et un second début juin 2016) ainsi que d’un agent administratif assurant des fonctions d’accueil (départ en retraite). Pour l’heure, les départs s’enchaînent et à ce jour aucun remplacement n’est activement engagé pour l’ensemble des postes cités.

A ce sous effectif qui s’installe s’ajoutera un quatrième poste vacant à partir de fin août 2016 suite à une mobilité externe et un départ de l’agent en emploi tremplin en novembre 2016, qui assure une part indispensable de l’accueil.

Pourtant, ces postes sont financés par le biais d’une convention avec le Département de Seine Saint Denis et le FSE.

Comme vous le savez, le service Insertion-RSA accueille un public en situation très précaire, parfois fortement désocialisé, qui nécessite un accueil et une prise en charge à la hauteur de ses difficultés.

En période estivale, il reçoit d’autant plus de personnes fragilisées que certains services d’autres organismes ou collectivités sont fermés. A l’inverse, ce service reste toujours ouvert et accessible à chacun-e, et ce quelle que soit la période de l’année.

Dans un tel contexte, la situation de sous-effectif que connaît le service expose les agents présents à des difficultés, notamment à l’obligation de palier les postes manquants (accueil et accompagnement). À court terme, le risque est de ne plus pouvoir répondre à la demande d’accompagnement des usagers

et de ne pas atteindre les objectifs de la convention.

Nous vous demandons donc instamment de procéder au recrutement du personnel sur ces postes qui sont financés.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :