L’état-civil et les affaires générales en grève : le contrat de Martine doit être renouvelé !

Mise à jour, vendredi 18 novembre 2016, 18h24 :

Aujourd’hui, vendredi 18 novembre , à l’appel de notre syndicat FSU, le personnel des services Etat-Civil et Affaires Générales a débrayé à la quasi-totalité de 14 h à 14 h 59 et notre communiqué a été diffusé à la population qui venait en mairie.
 
Nous avons reçu, dans la journée, un nouveau courrier du maire-adjoint au personnel qui amorce une inflexion par rapport à son précédent courrier.
Pour autant, ce nouveau courrier ne nous satisfait pas dans la mesure où les deux seuls postes ouverts au recrutement ne prennent ni en compte les départs en retraites, ni les sous-effectifs réguliers.
Après concertation avec le personnel et pour prendre en compte les éléments d’ouverture contenus dans le courrier du maire-adjoint, nous avons décidé de suspendre le mouvement de grève et avons demandé à rencontrer rapidement la municipalité afin d’avoir des précisions sur ses propositions et permettre ainsi à Martine de retrouver un emploi et aux services de l’Etat-civil et des Affaires Générales de fonctionner dans de meilleures conditions.
 
Nous tenons à remercier tous les collègues qui, par solidarité, ont demandé au maire et au maire adjoint le renouvellement du contrat de Martine.

 

 

Le contrat de Martine doit être renouvelé !

Le 2 novembre dernier, notre collègue Martine a reçu un courrier en recommandé l’informant que son contrat qui se terminait le 15 novembre ne serait pas renouvelé.

Martine n’a même pas été informé par son directeur de cette fin de contrat et du motif.

Le DRH qui nous a reçu avec une délégation des agents le 15 novembre, dans le cadre du préavis de grève reconductible que nous avons déposé pour le vendredi 18 novembre de 14 h à 14h59, nous a répondu que le contrat de Martine ayant pour objet de remplacer un agent titulaire absent, cette dernière était donc informée.

Nous n’ignorons pas que la mission d’un contractuel remplaçant prend fin au retour de l’agent remplacé, cependant il est à prendre en considération que Martine a un lien avec la ville de Montreuil.

Elle est contractuelle sur différents postes et services depuis 6 ans.

À chaque fin de contrat la ville est privée d’une compétence et d’une qualité de valeur reconnue de toutes et de tous.

Difficile à 53 ans de retrouver du travail.

Récemment, Martine a été formée aux pôles pièce d’identités, passeports et attestations d’accueil au service des affaires générales, ce qui ouvrait une perspective de recrutement sur un poste vacant.

Nous comprenons très bien que priorité doit être donnée à un recrutement en interne aux agents titulaires mais quel que soit le mode de recrutement, les agents recrutés devront être formés et cela mobilisera un agent qui devra à la fois à nouveau former et remplir ses missions.

Par ailleurs, il n’est pas acceptable que ces services soient constamment en sous-effectifs en tenant aussi compte des départs en retraite non remplacés.

C’est pourquoi, le personnel des services État-civil et Affaires Générales qui reçoit chaque année plusieurs milliers de citoyens revendique que le contrat de Martine soit renouvelé !

Il est souvent trop tard quand les collègues des services directement concernés par des fins de contrats se mobilisent, aujourd’hui la solidarité s’exprime concrètement par cette grève.

Alors soyons tous solidaires en demandant le renouvellement du contrat de Martine à :

frederic.molossi@montreuil.fr et patrice.bessac@montreuil.fr copie à fsu@montreuil.fr

Le contrat de Martine doit être renouvelé !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :