Droit de grève : rappelons les règles !

Le droit de grève est un droit constitutionnel, défini comme la « cessation collective et concertée du
travail ». Les appels à la grève dans le service public doivent respecter, comme l’exige la loi, l’obligation pour les syndicats de déposer un préavis, également appelé délai de prévenance.
Grâce à ce préavis, tout.e agent.e, syndiqué.e ou non, a le droit de cesser le travail sans autre
obligation que celle d’informer son employeur de son absence, le jour même du début du
mouvement de grève.
Nous avons cependant eu écho de pratiques dans certains services exigeant que les agent·e·s déclarent à leur hiérarchie plusieurs jours à l’avance leur participation à une grève.
Nous entendons que certaines obligations d’accueil du public exigent d’anticiper l’organisation du travail en période de grève, mais les agents n’ont aucune obligation de respecter la demande de déclaration anticipée.
Ils ne pourront pas être sanctionnés pour l’avoir ignorée et nous veillerons à ce qu’aucune pression ne soit exercée en ce sens !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :